Visites d’ours sur le territoire – Quoi faire et ne pas faire?

Publié le 04 octobre, 2022

Quelques citoyens nous ont signalé que des ours rôdaient encore dans certains secteurs de Cantley. Nous vous invitons à lire ou relire la publication ci-dessous et à en parler avec vos enfants!


Ils sont mignons quand ils sont petits, mais peuvent faire peur quand ils grandissent! Malgré tout, sachez que les ours attaquent rarement les humains et qu’un très faible pourcentage d’attaques résulte en des blessures graves, c’est le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs qui le dit.

À ce temps de l’année, sa préoccupation première est de faire des réserves de graisse à l’approche de l’hiver. Lorsque la nourriture se fait rare ou lorsqu’on lui facilite l’accès aux sources de nourriture d’origine humaine, l’ours s’approche des terrains de camping, des champs de maïs, des vergers, des mangeoires d’oiseaux et même des poubelles et des dépotoirs.

Prévenez le coup!

Sortez vos déchets le jour de leur ramassage, installez vos mangeoires pour oiseaux uniquement pendant les mois d’hiver et nettoyez régulièrement votre barbecue sont des moyens pour prévenir la visite d’un ours dans votre cour!

À la rencontre d’un ours

Les ours noirs ont des personnalités bien différentes et chaque rencontre avec cet animal est unique. En tout temps, n’oubliez pas que l’ours est un animal sauvage au comportement imprévisible; ne vous approchez jamais de lui et encore moins de ses petits.

Rappelez-vous également que l’ours noir peut parfois se dresser sur ses pattes arrière. En agissant ainsi, il ne cherche généralement qu’à mieux identifier une odeur ou une source de bruit.

Si vous rencontrez un ours :

  • Restez calme et évaluez la situation.
  • Si l’animal est loin et qu’il ne vous a pas encore vu, parlez-lui doucement pour qu’il vous identifie en tant qu’humain. Retournez d’où vous venez et attendez qu’il soit parti ou prenez un autre chemin pour le contourner. En tout temps, gardez le contact visuel avec lui pour voir sa réaction.
  • Si vous surprenez un ours et que celui-ci se montre agressif, reculez lentement tout en lui parlant. Mettez de la distance entre lui et vous. Ne le quittez pas des yeux. Le fait de s’éloigner de lui peut le rassurer et le calmer.
  • Évitez de crier et de courir car cela l’encouragera à vous poursuivre, sauf si vous pouvez très rapidement gagner un lieu sûr.
  • Si votre éloignement ne calme pas l’animal et que celui-ci manifeste une grande agitation, c’est qu’il s’agit probablement d’une femelle qui craint pour la sécurité de ses petits. Dans une telle situation, continuez de vous éloigner d’elle sans courir, tout en gardant un contact visuel avec l’animal.
  • Si un ours vous suit de façon insistante, faites-lui face et montrez-vous imposant. Agitez les bras au-dessus de votre tête. Parlez fort. Tentez de l’impressionner. Avec un bâton, tapez sur les arbres ou au sol. Cela devrait suffire à le faire fuir. Le fait de monter dans un arbre peut vous mettre à l’abri d’un ours curieux et peu vindicatif, mais cette manœuvre comporte des risques car les ours peuvent également grimper dans les arbres.
    • En cas d’attaque :
      Utilisez une bonbonne de poivre de Cayenne si vous en avez une en votre possession. Visez les yeux. Profitez de son inconfort pour quitter les lieux rapidement.
    • Défendez-vous avec tout ce que vous avez sous la main (roche, bâton, hache, rame, etc.).

Si vous trouvez un animal à déclaration obligatoire blessé ou mort, contactez SOS Braconnage – Urgence faune sauvage au 1 800 463-2191.

Pour toute question, consultez le site Web du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Est-ce que cette page vous a été utile ?
OuiNon
Retour aux nouvelles
[google-translator]
Inscription à l'infolettre